Pourquoi un must have peut-il devenir un vrai flop?

Article de 7 minutes

Être à l’écoute de ses émotions est le meilleur moyen d’apprendre à se connaître. Développer sa connaissance intra personnelle dès le plus jeune âge est une force indéniable. Quesaco?

 « L’intelligence intra personnelle est la capacité d’avoir une bonne connaissance de soi même, de ses forces et de ses faiblesses et de savoir tirer parti de l’expérience », selon le magazine Bubble. Encouragez votre enfant à s’écouter et à ancrer les expériences négatives comme positives en l’aidant à formuler le plus clairement possible ses pensées. Vous l’aiderez ainsi à grandir plus sereinement et à se détacher du regard des autres qui commencent toujours trop tôt. L’estime de soi est un atout pour l’aider à grandir. Cultiver la force d’apprécier davantage ce qu’il pense de lui-même plutôt que d’accorder du crédit au regard des autres. Cela est sans doute le cadeau le plus précieux que vous pouvez lui faire. Le ressenti est le siège de la perception que l’on se fait de soi-même, y compris chez les enfants. C’est important de faire la paix avec ses préjugés puisque le monde change sans cesse. Les principes et les coutumes aussi évoluent. La rigueur d’antan laisse place à la construction d’une belle relation entre parent et enfant. Exiger de nos enfants qu’ils soient des adultes est impossible. Leur cerveau ne le leur permet pas. Si prioriser nos valeurs était le moyen de mettre en avant les 3 aptitudes sociales les plus importantes à vos yeux et la manière de gagner en sérénité, quelles qualités souhaiteriez-vous transmettre à vos enfants ?

Le contexte pour prendre de la hauteur

Un jour férié pour prendre le temps avec ma loupiotte d’apprendre à coudre fût l’une des idées qui est née ce matin dans mon esprit. Repriser le trou qui s’est formé dans l’emmanchure d’un de ses gilets. Pas n’importe lequel bien sûr. Un de ceux que je préfère. C’était dans ma to do de ce weekend. Il traînait là depuis un moment dans le salon. J’aime laisser quelques petits trucs ici et là pour m’inciter à les traiter le plus vite possible puisque j’aime l’ordre. Initialement j’avais planifié de m’en occuper pendant le temps calme après le déjeuner mais j’ai voulu me lancer un petit challenge avec la complexité d’intégrer mes enfants dans le processus. Depuis le début du confinement je souhaite faire mille et une choses mais allier télétravail avec l’école à la maison tout en cumulant la garde d’enfants, même avec le plus grand soutien du Papa, les journées sont denses. Les petits trucs à faire s’accumulent et le désordre aussi. J’ai donc profité de l’engouement de mes enfants pour sortir la machine à coudre pour leur expliquer son utilisation et ainsi réaliser une activité avec eux.

« Nous allons apprendre à repriser un trou avec la machine à coudre ». « Ouaaaiiiiiiiiiiiiiiiis. » Le bel engouement du début fait plaisir. « Nous allons recoudre le trou dans l’emmanchure de ton gilet gris. »

« … »

Cette petite hésitation avant de répondre m’a fait « Tilt »! L’inadéquation entre deux personnes est la plus merveilleuse des choses. Cela permet d’appréhender les situations d’une nouvelle manière pour y apporter un éclairage différent. C’est une belle opportunité pour grandir ensemble. En se prenant par la main entre parents et enfants. Quatre étapes pour vous aider à vous y retrouver en gardant son calme.

Laissez votre enfant s’exprimer en toute bienveillance.

Le ressenti de l’enfant

« Je n’aime pas ce gilet! »

« Pourquoi n’aimes-tu pas ce gilet? » « Parce qu’il est gris, moi je n’aime pas le gris. Il est trop petit. Je n’aime pas les boutons aussi. Je n’aime que le fils argenté. »

« Quand je me regarde je ne me sens pas jolie avec ce gilet ». Oui, oui, la cours de récré est pleine de cruauté. Si vous souhaitez en savoir plus vous pouvez lire mon article « Vêtements, motifs d’expressions: qu’est-ce qui se cache derrière les crises de mon enfant »? ►  Lire l’article. La vérité sort de la bouche des enfants. Surtout ne minimisez pas les propos de vos enfants. Un ressenti de s’invente pas. C’est le reflet de sa réalité et de ce qu’il vit.

Les propos des enfants peuvent-être plus durs encore lorsqu’on les reçoit en tant que parent. Et c’est tout aussi déroutant puisque ce vêtement vous avez pris soin de le choisir pour votre enfant. Parfois, on s’emballe pour des articles chers. Entendre: « Ton pull, il est trop nul ». Ça ne fait pas plaisir. Se sentir vexé est un sentiment normal dans ce genre de cas. Pas facile de se contenir alors que nos choix sont remis en question par nos enfants. Ne cherchez pas à avoir raison. Les rapports de force ne résolvent jamais les problèmes, ils les accentuent. La prochaine fois sera plus forte. Ouvrez le dialogue pour comprendre ce qui se cache derrière ces mots.

Une toute autre perception décorrélée de la situation

Je ne me lasse pas de ce gilet. C’est probablement pour cette raison que je ne me suis pas aperçue qu’il était devenu trop petit.

De part sa couleur il est facile à associer et de par sa nature de gilet, il est facile à enfiler et à enlever. Pour moi ce gilet est une valeur sure et un basique de garde-robe. S’il fait un peu froid et que ma fille a choisi des manches courtes, je vais lui proposer ce gilet qui va avec tout. La forme est droite, un col arrondi et ras de cou, des manches longues. Ce qui le twist et qui lui donne un côté plus mode et girly se trouve dans le choix d’un point fantaisie qui mélange le jersey et le point résille en forme d’étoile. Des détails de bords côtes avec le fils lurex argenté en bas de poignet et en bas du vêtement apportent le côté « paillettes ». Ce que la fillette apprécie très souvent. Ce gilet est un bon compromis pour allier les goûts de ma fille pour les trucs qui brillent et les miens plus sobres.

Oui, mais voilà, nous sommes différentes. Nos appétences sont distinctes. Elle n’est pas un mini moi. Accepter ce point est une étape importante et difficile. Néanmoins, incontournable pour mieux apprécier la personnalité merveilleuse qu’est votre loupiotte. Une lumière qui s’allume quand vous êtes dans le noir. Votre enfant vous alerte et vous indique ce dont il a besoin. Les enfants le font naturellement.

Comment réagir

Poser des questions pour cerner le ou les problème(s): « Qu’est-ce que tu n’aimes pas?Pourquoi? C’est la forme? Montre-moi ce que tu n’aimes pas. Comment te sens-tu quand tu le portes? Es-tu à l’aise, serré(e)? Perds-tu ton pantalon? »

Chercher à creuser davantage et reformuler avec votre enfant pour être certain d’avoir bien compris. « Tu n’aimes pas ce gilet parce qu’il est gris. C’est bien cela? »  » Parce qu’il est trop petit! » « Tu n’aimes pas ce gilet parce qu’il est gris et trop petit. C’est donc inconfortable pour toi de le mettre car tu te sens étriquée et mal à l’aise. Tu te sens limitée dans tes mouvements. »

« Et parce que les copains à l’école se moquent de moi quand je mets ce gilet! » « Ils disent que je suis moche. »

OK! Vous y êtes, à présent. « Ils se moquent de toi? Que font-ils? Que disent-ils? » « C’est qui: ils? »

Cela permet de mesurer si c’est une personne, un petit groupe ou une cours de récréation entière. Essayer de retrouver le contexte avec votre enfant sur les circonstances qui ont abouti à cette moquerie. Accueillez les réponses de votre enfant sans jugement.

Dans les cas les plus douloureux, seul votre enfant pourra vous l’exprimer pour savoir comment l’accompagner sur ce chemin. Vous devrez le laisser vous dire s’il souhaite ou non votre intervention et de quelle manière vous pourrez le faire. La plupart du temps, le fait de vous en parler et de se sentir écouté et compris leur permet de rebondir.

Les solutions

Demandez-lui ce qu’il attend de vous ou s’il a des solutions à proposer qui lui conviendraient. Tournez-vous vers l’écoute et l’accueil de ce que votre enfant vous dit. C’est primordial. Lorsqu’il se livre votre enfant le fait en toute honnêteté et si vous souhaitez développer votre complicité avec lui c’est grâce au sentiment de sécurité qu’il a avec vous. De cette manière votre loupiot développera sa confiance et son estime de lui-même. Être parent c’est devenir un guide. C’est aussi la responsabilité d’accueillir des émotions. Lui dire que ça n’est rien revient à nier son ressenti et il peut perdre l’élan de venir vous trouvez pour apaiser ses angoisses.

Vous n’êtes pas obligé d’accepter tout ce que votre enfant vous demande. Il vous faut trouver une solution qui puisse vous convenir aussi. La diversité dans les boutiques vous permet de trouver des vêtements pour satisfaire tout le monde comme la T-blouse. Elle est le résultat de l’association de deux produits, le T-shirt et la blouse, pour proposer une nouvelle offre plus adaptée aux enfants. Vous pouvez consulter mon article sur ce sujet. ►  Lire l’article. Pour préparer vos prochains achats ou vos prochaines réalisations, si vous faîtes de la couture ou du tricot, poser des questions complémentaires avant de vous lancer ou de faire du shopping. Y a rien de pire que de lire leur déception quand on tient à quelque chose. « Y a-t-il quelque chose que tu aimes sur ce vêtement ou sur les autres habits dans ton placard ? « Le fils argenté, tu aimes bien. » A priori les paillettes, c’est ok! »

Ce qu’il faut retenir

Rester vigilent sur les réactions de vos enfants par rapport aux vêtements. Elles sont un bon indicateur de ce que vivent vos enfants à l’école et peut expliquer en parti leur comportement à votre égard ou sur leurs attitudes qui sortent de l’ordinaire; Vous parent, figure d’attachement. Pas si simple de rester fort devant l’ampleur et la virulence de certaines réactions de nos chères têtes blondes; Qu’ils soient petits, plus grands ou ados.

Ouvrir la discussion sur ce qu’ils n’aiment pas ou ce qu’ils aiment. Ce qui est tout aussi important. Je suis en train de vous préparer un article sur les vêtements que les enfants préfèrent. Bien souvent en tant que parent, on les déteste ces vêtements-là.

 Et vous, quel est le vêtement que votre enfant refuse de mettre? Dites-le moi en commentaires, j’ai hâte de vous lire.

Sources:

« J’aide mon enfant à développer son estime de soi » de Bruno Hourst, Editions Eyrolles, 2019

Bubblemag.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s