Dans les pas de Papa et Maman

Article de 5 minutes

Ça y est ! Les enfants ont fait leur rentrée ! Les vacances sont passées à  vitesse grand « V » au rythme de « farniente » et des doigts de pieds en éventail. N’aviez-vous pas remarqué que leurs pieds avaient pris quelques centimètres en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire ? L’automne est déjà là et au pas de course vous êtes en train de penser : il leur faut des chaussures et vite ! Mais quelles chaussures au juste ?

« C’est le moment de mettre tes chaussures, mon petit loupiot. » Le mot chaussure revient très souvent dans notre quotidien. De quelles chaussures parle-t-on ? De celle-ci ou de celle-là ? Mais quels sont les types de chaussures qui existent pour les enfants ?

Des copies des modèles adultes aux chaussures plébiscitées par les enfants

Il n’y a pas si longtemps de cela, les enfants portaient des chaussures à l’effigie de leurs parents. Des copies des modèles adultes. L’enfance en tant que telle trouve sa place grâce à des courants de pensées plus humanistes qui s’installent au fils des siècles et qui traitent l’âge tendre comme une période de la vie et non plus comme un état passager.

La mode enfantine prend son essor et devient plus qu’une simple miniature des habits d’adultes. Cet esprit de liberté gagne les chaussures. Les souliers ne marchent plus dans les pas de leurs parents mais créent leurs propres empreintes. Adieu poulaines, brodequins, mules, sabots et bottines ! Confort et praticité sont de mise avec l’élaboration de modèles spécifiques où l’étude de la podologie devient une véritable préoccupation plaçant l’innovation, le sport, les loisirs et la détente au cœur du processus de consommation.

Le Hit Shoes

Baby’s, Marie-Jane, Charles IX

Charles IX

@jacadi.fr #Charles IX

Pour les bébés, Baby’s et Charles IX ou Mary Jan sont les modèles phares. Une chaussure dont la forme est proche de celui d’une ballerine avec pour la Baby’s une lanière qui s’enroule autour de la cheville et s’attache avec une boucle ou un bouton sur le côté. Sur le modèle Charle IX la bride passe sur le dessus du pied et s’attache avec une boucle ou un système de fermeture sur le côté.

Une base de ballerine mais qui tient aux pieds ! Et oui, les tout petits ont tendance à perdre leurs chaussures. L’origine ? Difficile à dire…les enfants. Courir, sauter et jouer restent leurs activités favorites ; un vrai challenge pour les chaussures. De vrais athlètes qui ont besoin de maintien pour garder les chaussures aux pieds pour les sorties, le parc, la crèche, les airs de jeux, aller chez la nounou. Ces chaussures ont un grand succès auprès des parents pour chausser les petits pieds potelés jusqu’aux premiers pas des petits loupiots.

Bottes, bottines et bottillons

Desert boots

@clarks.fr #Desertboots

Progressivement les avancées technologiques et industrielles évoluent et investissent les garde-robes. La chaussette balaye les guêtres et autres renforts pour protéger du froid. Les chevilles des petits intrépides ont besoin d’être maintenues et protégées des intempéries tout en laissant suffisamment de liberté pour s’amuser sans avoir les pieds compressés. Vive la technicité. De la rigidité au caoutchouc, les bottines, se raccourcissent et s’assouplissent. Petit à petit, les pieds se libèrent en laissant entrer le sport et les loisirs dans les années 60 avec des bottes en plastique et des après ski pour se chausser.

Richelieux, Mocassins, Oxford, Derbys et chaussures bateau

Sans titre-1

@dcmartens.com #derbys

Une forme couvrante dont la semelle et le talon sont plus ou moins hauts en fonction des décennies, étroites ou carrées. Les modèles deviennent hybrides au profit du confort en délaissant progressivement les lacets pour favoriser la rapidité des attaches transversales fermées par des boucles ou des surfaces auto-agrippantes. Ces modèles de chaussures plus courantes chez les garçons au début du 20ème siècle s’introduisent dorénavant dans le dressing des filles. La tendance est davantage aux modèles mixtes puisque les préoccupations actuelles s’articulent autour des questions sur le genrisisme.

Chaussures ouvertes, nu-pieds et sandales

Dingo Aster

@galerieslafayette.com #SandaleDingoAster

Le procédé cousu sandalette, qui consiste en un assemblage de piqué de cuir souple, donne son nom à cette catégorie de souliers. Le modèle iconique de sandale est toujours porté aujourd’hui puisque son succès court toujours. Une chaussure qui possède une bride en forme de T au niveau du coup de pied, une attache sur le côté à boucle ou à scratch, à pression, à bouton et la présence de perforations sur le bout, une semelle en cuir ou de crêpe. Combien de paires de chaussures avez-vous achetées à votre enfant, depuis qu’il est né, qui ressemblent de près ou de loin à cette incontournable forme qui signe le temps de l’enfance ? Garçon ou fille, peut-être est-ce seulement les coloris qui donnent une impression du genre masculin/féminin.

Tennis, baskets et sneakers

Bensimon

@bensimon.com #La tennis l’original

Basket aux pieds, de la maternelle jusqu’au lycée, les générations des parents nés dans les années 80-90 se reconnaitront ! Souvenez-vous des modèles « Air max » et « Air Jordan » de chez Nike. Le mouvement streetwear issu du rap et des banlieues contribue à la diffusion de ce style décontracté de la tête aux pieds puisque qu’auparavant ce type de chaussures était réservé à l’usage des tenues de loisirs entre les années 50 et 70. Largement représentée par Pataugas, Patalo, Bensimon, Converse, ces marques affichent la tennis en toile avec une semelle en caoutchouc comme chaussure de détente. Fort de ce succès, les marques déclinent leurs modèles phares en miniature pour les bébés, petits et grands ; enfant ou non.

La boucle est bouclée puisqu’à présent certains modèles iconiques sont vendus du 21 au 40. Une histoire de transmission pour assurer les premiers pas et souligner le caractère cyclique des modes et des tendances et du style.

« La mode se démode mais le style jamais » Gabrielle Chanel.

Il y a de jolies choses dont on ne se lasse pas et qui perdurent, laissées en héritage aux générations à venir.

Pour aller plus loin :

« La Mode enfantine », Marie Simon, Editions du Chêne – Hachette Livre

http://www.chaussurespaul.com/glossaire_manuel.php

3 réflexions sur “Dans les pas de Papa et Maman

  1. Angelilie dit :

    J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s